Formation de la Red Brigade

Programme de la mission de juillet 2017

Avec un viol toutes les 20 minutes en Inde, c’est un véritable fléau qui gangrène le pays. Dans 95% des cas, la victime a entre 18 et 20 ans, voire moins, et connaît son agresseur… Un constat effrayant.

Notre objectif : former toujours plus de femmes aux techniques simples et efficaces du Krav Maga, afin de les aider à assurer leur propre défense contre les agressions dont elles sont victimes au quotidien et à transmettre à leurs consoeurs les techniques apprises.

Le programme technique :

– Révision et consolidation des techniques enseignées à la Red Brigade lors de la première mission (défenses sur étranglement de face et arrière, dégagements de saisies avant et arrière, d’étranglement au sol)

– Enseignement de nouvelles techniques (travail au sol et sur les frappes)

– Cours pédagogiques afin de permettre aux femmes de la Red Brigade d’enseigner en toute autonomie

– Stages organisés en collaboration avec la Red Brigade dans les collèges, lycées et workshops de la région

– Intervention auprès de la police locale

En 2016, la mission Krav Maga and Women Protection

C’est en regardant un reportage consacré à la Red Brigade que Thomas Sussfeld, pratiquant de Krav Maga, découvre leur association et leur mission : une quinzaine de femmes indiennes, toutes victimes d’agressions, qui réagissent en se regroupant pour aider les autres victimes, faire des patrouilles dans les quartiers et former les femmes à se défendre en cas d’agression.

 

Touché par leur courage et leur volonté d’aider leurs compatriotes, il monte un projet inédit en lien avec la Fédération Européenne de Krav Maga : la «Mission Krav Maga & Women Protection – FEKM», pour leur apporter l’efficacité des techniques de Krav Maga.

Il fédère autour de son initiative, trois autres instructeurs de la FEKM qui s’investissent totalement et bénévolement dans l’aventure : Michael Obadia, l’un des plus hauts gradés de la fédération (ceinture noire 5e darga), Christophe F., membre d’un groupe d’élite dans les forces de police, et Francesca Serio, à même d’apporter une meilleure appréhension des problématiques des femmes.

Début novembre 2016, ils s’envolent pour l’Inde et passent une semaine à travailler sans relâche avec la Red Brigade pour permettre à ces femmes de s’approprier quelques techniques de self-défense efficaces répondant à leurs besoins : défenses sur étranglements, saisies, travail au sol… Ils interviennent également dans des entreprises, des écoles et des universités ainsi que dans des workshops de quartiers. Durant cette semaine, des centaines de femmes ont acquis des gestes essentiels pour sauvegarder leur intégrité physique.

« Elles nous ont impressionnés ! »

«Au départ, on n’avait pas pleinement pris conscience que pour elles, c’est une vraie question de survie», rapporte Michael Obadia. «Raison pour laquelle elles étaient tellement impliquées, attentives, et qu’elles ont appris aussi rapidement !», précise Francesca Serio. «En une semaine, ces femmes (le plus souvent de 7 à 25 ans) nous ont impressionnés par leur apprentissage sur les quelques techniques que nous avons travaillées avec elles», témoigne Christophe F.

Cette belle aventure, qui fut avant tout une incroyable expérience humaine avant d’être un partage de krav maga, a profondément marqué tous les participants qui ne souhaitent qu’une chose : poursuivre leur action ! «On a eu la chance de concilier une belle cause de façon concrète et utile et notre passion du Krav Maga», conclut Michael Obadia, qui a depuis fondé la Krav Maga Women Protect-Charity Association, pour poursuivre cette épopée !

Découvrez ci-dessous la vidéo de la mission Lucknow 2016